en fr

THAÏLANDE

Dhamma Rakhsa

CONTEXTE

En Thaïlande, il existe en milieu rural une forte tradition de préservation des forêts communautaires. Chaque village ou presque dispose d’une petite surface boisée dont il a l’usage, traditionnellement pour la cueillette, et dont il assure l’entretien. Elles représentent des surfaces à présent très réduites, principalement à flancs de coteaux, là où les vallées ont été entièrement déforestées pour les cultures agricoles comme le riz.

Les villageois, organisés en comités, participent à des activités de plantation, de maintien des sols, de coupes anti-feu ou à l’ordination d’arbres, avec l’aide des moines, afin de protéger leur forêt communautaire. Ce projet s’inscrit ainsi pleinement dans une culture déjà très présente de préservation des forêts communautaires dans toute la Thaïlande rurale.

Dhamma Rakhsa - Thaïlande

BÉNÉFICES

Biodiversité
2
Changement climatique
3
Autonomisation des communautés
4
Agroécologie
4
Développement économique
4
Dimension culturelle
3
Auto-suffisance
4

OBJECTIFS

Le projet « Dhamma Rakhsa » (qui signifie « la nature est un remède ») regroupe différentes initiatives de coopératives, villages, monastères, écoles et associations du Nord et de l’Est de la Thaïlande qui ont spontanément souhaité rejoindre le projet.

Les moyens sont très limités et les villageois n’ont généralement pas les ressources nécessaires pour bien entretenir, protéger et redéployer leur forêt. Les moyens financiers apportés par l’achat de Treez intensifient ainsi les activités villageoises et augmentent significativement le nombre d’arbres plantés.

La diversité des participants se reflète sur la variété des espèces plantées, qui correspondent aux souhaits de chacun: des arbres fruitiers (manguiers, longaniers, papayers, litchi, ramboutanier), aromatiques (Eagle Wood dont on fait de l’essence de parfum), médicinaux (Yang Na, cousin de l’Hevea, dont la sève est utilisée pour soigner les maux de gorge), forestiers (comme le teck, natif de la région, ou le Tong Teung, dont on utilise les feuilles pour confectionner les toits des maisons)…

CONTRIBUTION

  • Promouvoir des modèles agroforestiers associant arbres et culture du riz afin d’atténuer les effets du changement climatique (inondations et sécheresses).
  • Développer des activités communautaires en relation avec d’autres plantations d’arbres: pépinières, production de fruits, hévéa, soie …
  • Soutenir la culture existante d’arbres et de forêts préservée dans les communautés du Nord de la Thaïlande.

Change your avatar