en fr

ZAMBIE

La forêt de Léa Camilleri

Contexte

Ici dans la région de Kitwe, où sera planté ton arbre, le réchauffement climatique détruit la vie des familles locales. C’est pour cela qu’avec WeForest, une ONG qui plante des arbres à travers le monde, nous avons réalisé en Août dernier une levée de fonds avec l’aide de ma communauté pour appuyer un projet de reforestation et faire voir le jour à une nouvelle forêt, notre forêt. Nous avons déjà financé 8 hectares !

Elle porte le doux nom de Cisubilo qui veut dire “Espoir” en Bemba, la langue parlée ici en Zambie.

La région de Luanshya est la plus peuplée de Zambie ce qui entraine un phénomène important de déforestation dû à l’utilisation du bois pour la préparation des repas notamment. Grâce à une approche globale intégrant le déploiement de moyens humain à la restauration écologique, notre partenaire We Forest supporte les fermiers pour restaurer les bosquets de Miombo qui disparaissent de la région. En utilisant et en assistant la régénération naturelle des plants de Miombo, et en introduisant des activités économiques comme la bioénergie

Bénéfices

Biodiversité
4
Développement économique
5
Changement climatique
5
Autonomisation des communautés
4
Auto-suffisance
3

Objectifs

L’objectif premier de  ce projet est de limiter le réchauffement climatique dans cette région grâce à la plantation d’arbres.  Cette activité forestière permet également aux habitants de la région de devenir auto suffisants et de diversifier leurs revenus. WeForest travaille avec l’union coopérative Luanshya Farmer pour permettre aux fermiers de ne pas sur exploiter leurs terres et leurs forêts.

Des ruches sont également installées dans les arbres et les habitants former à l’apiculture pour pouvoir récolter le miel.

Des fours au fuel plus efficaces que les fours à bois sont aussi distribués aux familles pour éviter la surconsommation de bois et donc la déforestation.

Contribution

On a choisi de planter principalement des arbres fruitiers pour aider les familles qui reçoivent ces arbres en leur assurant une production alimentaire, mais aussi des arbres déjà présents dans le paysage local et des arbres à fleurs pour permettre aux abeilles des ruches que l’on installe de pouvoir butiner.

Les arbres grandissent en absorbant le CO2 de l’atmosphère.

Ainsi, ils réduisent considérablement l’excès de gaz à effet de serre émis

par l’homme et nous offrent, en retour, l’oxygène que nous respirons.

Change your avatar