en fr

GHANA

Kuapa Kokoo

CONTEXTE

La coopérative Kuapa Kokoo a été créée en 1993 à la suite de la libéralisation du marché ghanéen du cacao. Le slogan de la coopérative est « Pa Pa PAA », ce qui veut dire « de la meilleure qualité ». La coopérative de Kuapa Kokoo est née du désir des producteurs de créer une structure qui leur appartienne et les représente. Créée par et pour les petits producteurs, elle œuvre pour le développement des communautés locales. Elle compte désormais près de 45 000 membres.

Une partie des producteurs produisent leur cacao en agriculture biologique et Commerce Equitable, mais l’agroforesterie est à ce stade assez peu développée.

L’agroforesterie était une méthode de culture traditionnellement très pratiquée au Ghana, mais la pression de plus en plus forte sur les terres a conduit de nombreux agriculteurs à supprimer les arbres de au profit des cacaoyers. Par cette pratique, ils ont détruit une grande partie de la végétation et perdu la biodiversité. Ils ont été contraints d’avoir recours à des engrais chimiques pour contrer la baisse des rendements.

Behind a Tree - Ce qui se cache derrière un arbre

BÉNÉFICES

Biodiversité
1
Changement climatique
4
Autonomisation des communautés
3
Agroécologie
5
Développement économique
4
Dimension culturelle
1
Auto-suffisance
3

OBJECTIFS

Certains groupes de producteurs ont décidé de développer des systèmes agro-forestiers adaptés à leurs plantations de cacao. L’objectif est de recréer et maintenir la fertilité des sols. Tout en satisfaisant les besoins des producteurs, les systèmes agroforestiers permettent en effet d’éviter l’épuisement des sols fragiles. A terme, ce projet permettra d’améliorer durablement les rendements des cacaoyers, d’améliorer la qualité de l’eau et de reconstruire la biodiversité des sites.

Par ailleurs, la pénurie de terres signifie que de nombreux producteurs, surtout dans les zones montagneuses, possèdent de très petits lopins de terre. Pour cette raison, l’agroforesterie apparaît comme une bonne option car elle fournit des produits utiles, même sur une superficie limitée.

CONTRIBUTION

  • Développer de meilleurs pratiques pour la culture du cacao, centrées autour de l’agroforesterie et la reconstruction d’un environnement favorable à la culture du cacao via l’implantation d’arbres locaux.
  • Recréer et maintenir la fertilité des sols.
  • Créer une valeur d’échange pour les producteurs et les acheteurs de cacao: augmenter les rendements en cacao pour les agriculteurs et diversifier leurs revenus sur le long terme via la vente de quelques arbres, améliorer la qualité du cacao.

Change your avatar